JPD Conseil inc.

Surmontez la résistance au changement avec le système Small Kaizen

Partager:

Au cours des deux (2) dernières décennies, de nombreuses organisations ont tenté d’améliorer leur performance en ayant recours à divers programmes d’amélioration continue tels que la qualité totale, la réingénierie des processus, le Six Sigma, le Lean, etc.

Malheureusement, la majorité de ces programmes ratent leurs objectifs, sont interrompus avant terme, ou pire encore, détériorent la performance de votre organisation.

Quelques statistiques

  1. Six Sigma = Taux de succès entre 40 % et 50 % seulement.
  2. Lean = Taux de succès inférieur à 50 %.
  3. Système de gestion informatisée ERP = Taux de succès inférieur à 50 %.
  4. Réingénierie des processus d’affaires = Taux de succès entre 30 % et 45 % seulement.
  5. Transformation organisationnelle = Taux de succès de 30 % seulement.
  6. Sous-traitance = Taux de succès d’environ 40 %.
  7. Nouveaux produits = Taux de succès entre 20 % et 30 %.

Tous ces programmes sont fondés sur la mise en oeuvre d’importants changements.

Tous les changements, même positifs, peuvent déclencher une réaction communément appelée Fight, Flight or Freeze chez vos gestionnaires et employés.

Cette réaction de lutte ou de fuite face aux changements est normale et même essentielle à notre survie.

Le cerveau humain est un organe extraordinaire et complexe. Nous avons en fait 3 cerveaux distincts…

  1. Le cerveau reptilien
  2. Le cerveau mammifère ou limbique
  3. Le cerveau humain ou cortex.

Jean-Pierre Dubé - Cerveau humain

C’est dans le cerveau mammifère que l’on trouve une structure appelée l’amygdale. L’amygdale contrôle la réaction de lutte ou de fuite, un mécanisme d’alarme activé par des stimulus menaçant pour notre organisme.

L’amygdale a permis à nos lointains ancêtres de réagir promptement aux dangers présents dans leur environnement.

Le problème avec l’amygdale aujourd’hui, c’est qu’elle déclenche la sonnette d’alarme chaque fois que nous voulons changer nos habitudes de vie ou notre routine de travail.

Il existe toutefois une stratégie efficace pour contourner cette réaction de lutte ou de fuite.

Au lieu d’imposer un ou quelques changements importants à votre personnel, vous mettez en œuvre de nombreux PETITS changements facile à réaliser.

Vous évitez ainsi de réveiller l’amygdale et de déclencher la sonnette d’alarme de vos gestionnaires et employés. Leur résistance au changement faiblira petit à petit par accoutumance.

Selon Wikipédia : L’accoutumance est un processus d’adaptation de l’organisme à un stimulus extérieur, un environnement nouveau ou même un produit toxique. Cette accoutumance se manifeste par un affaiblissement ou même un épuisement de la réponse à ce stimulus à mesure que l’organisme y est confronté. Cette diminution de la réponse implique nécessairement une capacité plus grande à supporter les effets du stimulus et la possibilité potentielle d’augmenter le stimulus afin de recréer les mêmes effets qu’à la première confrontation.

Ce processus d’adaptation vous permettra d’introduire avec succès des changements de plus en plus importants. Vous atteindrez ainsi plus rapidement vos objectifs initiaux même si vous avez commercé avec des changements plus petits.

Ce processus d’adaptation constitue le fondement du système d’amélioration continue Small Kaizen.

Le Small Kaizen met à profit le savoir-faire de vos employés de façon à économiser temps et argent, à mieux servir vos clients, à augmenter la qualité de vos produits et services, et à éliminer tout gaspillage.

Merci de commenter ce billet et de le partager sur Twitter, Linkedin, Google+ et Facebook en utilisant les boutons ci-dessus.

Vous aimeriez en savoir plus sur un sujet touchant l’innovation ou l’excellence opérationnelle. N’hésitez pas à nous soumettre votre sujet pour la rédaction d’un futur billet.

Abonnez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine du contenu exclusif et GRATUIT sur l’innovation et l’excellence opérationnelle.

2Réponses surSurmontez la résistance au changement avec le système Small Kaizen"

  1. JACQUES dit :

    Bonjour,
    Les statistiques sont bonnes. Elles confirment que les méthodes ont une limite face à ce qui constitue l’entreprise et/ou organisation. Le facteur psychologique humain ne peut être maitriser que par une personne expérimenter ayant le sens et de la gestion et de l’organisation et des personnes. Le bon sens et une grande psychologie humaine sont les deux facteurs clés pour « adapter »les méthodes au cas UNIQUE qui peut correspondre à un projet ou plusieurs projets ou bien l’ensemble de l’organisation.

    Le nombre de personnes capable de gérer de manière efficace ce qui se cachent derrière vos textes forts intéressants sont peu nombreux.. car c’est un vrai métier qui n’a pas encore d’école aujourd’hui.

    HJ

Laisser Un Message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

JPD Conseil - Créateurs d'excellence ©2014