JPD Conseil inc.

Accélérez vos projets avec la Critical Chain Project Management (CCPM)

La Critical Chain Project Management (CCPM) ou la gestion de projet selon la chaîne critique est une méthode innovante basée sur la théorie des contraintes.

La CCPM et la théorie des contraintes ont été développées par le Dr Eliyahu Goldratt, un professeur d’université, un consultant et une sommité internationale en management.

Lisez notre billet Augmentez la capacité de votre goulot avec la théorie des contraintes (TOC).

Les deux prochains paragraphes énumèrent les principales différences entre la CCPM et la méthode du chemin critique. Cette dernière méthode a été développée dans les années 50 et est aujourd’hui utilisée par la plupart des organisations.

La méthode du chemin critique

  1. La suite de tâches la plus longue pour traverser le réseau des tâches à réaliser dans votre projet
  2. La durée de chaque tâche est estimée de façon à garantir leur réalisation à temps avec un haut degré de confiance. Un tampon de sécurité est ajouté à chaque tâche pour la protéger des variations communes et spéciales. Malgré tous ces tampons de sécurité, vos projets terminent souvent hors échéancier et hors budget. Lisez notre billet Découvrez pourquoi vos projets sont souvent en retard et hors budget.
  3. La durée totale de votre projet est déterminée SANS prendre en compte : les ressources nécessaires et leur capacité (planification à capacité infinie), l’utilisation des ressources par les autres projets (le multitâches), et la variabilité des tâches.

La CCPM…

  1. Élimine le tampon de sécurité de chacune des tâches.
  2. Défini la chaîne critique du projet et calcule sa durée en prenant en compte la capacité des ressources nécessaires (planification à capacité finie) et les requis des autres projets.
  3. Minimise le multitâches des ressources impliquées sur la chaîne critique.
  4. Utilise 2 types de tampon de sécurité pour protéger la chaîne critique.

À l’exemple des compagnies d’assurance qui regroupent les risques pour réduire le coût pour chaque client, la CCPM regroupe les risques pour réduire la durée de chaque tâche.

Jean-Pierre Dubé - Chaîne critique

La CCPM utilise 2 types de tampons pour protéger vos projets des variations communes et spéciales :

  1. Un tampon à la fin de la chaîne critique
  2. Un tampon à la fin de chaque branche qui se connecte à la chaîne critique.

Ces tampons fournissent à vos gestionnaires un puissant outil pour gérer ce qui est important au lieu de réagir constamment aux inévitables variations des tâches.

Jean-Pierre Dubé - Gestion de la chaîne critique

Les 10 avantages de la CCPM

  1. Accélérez la réalisation de vos projets de 20 à 50 %.
  2. Terminez à temps vos projets à plus de 95 %.
  3. Réduisez vos coûts de projet de 10 à 20 %.
  4. Disposez d’une information claire sur l’état de vos projets.
  5. Détectez rapidement les problèmes avant qu’ils n’affectent l’échéance de vos projets.
  6. Utilisez plus efficacement vos ressources.
  7. Alignez votre organisation sur les bonnes priorités.
  8. Diminuez les dépendances négatives entre vos projets.
  9. Augmentez la satisfaction de vos clients.
  10. Cessez d’entendre les « 101 raisons » justifiant pourquoi vos projets ont terminé hors budget et hors échéancier.

Pour plus d’information, nous vous invitons à lire le livre Critical Chain du Dr. Goldratt.

Merci de commenter ce billet et de le partager sur Twitter, Linkedin, Google+ et Facebook en utilisant les boutons ci-dessus.

Vous aimeriez en savoir plus sur un sujet touchant l’excellence opérationnelle. N’hésitez pas à nous soumettre votre sujet pour la rédaction d’un futur billet.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine du contenu exclusif et GRATUIT sur l’innovation et l’excellence opérationnelle.

4Réponses sur Accélérez vos projets avec la Critical Chain Project Management (CCPM)"

  1. Romain dit :

    Bonjour,
    Comment s’assurer qu’une ressource du projet ne va pas déjà enlever le tampon sur la tâche qu’elle a à faire si elle connaît la CCPM ? En effet, cela peut fausser le planning établit par le responsable projet.
    Si ce cas s’applique sur une ressource parmi de nombreuses autres, cela pourra être compensé sur la durée totale du projet, dans le cas contraire cela peut mettre en danger le bon respect des délais ?
    C’est la première question qui m’est venu après la lecture du livre Critical Chain.

    • Bonjour Romain,

      Les temps utilisés pour chacune des tâches doivent être définies conjointement par le gestionnaire et l’exécutant.

      • Romain dit :

        Bonjour Catherine,
        L’exécutant est donc informé que la durée de sa tâche est raccourci. Ceci nécessite donc une transparence totale sur la méthode ccpm auprès des acteurs du projet. Par conséquent, informer ces personnes et gagner leur motivation pour partir sur ce type de gestion. On rejoint ici la conduite du changement.

        • Bonjour Romain, toutes les parties prenantes impliquées dans un projet devraient être formées sur le CCPM AVANT de lancer le projet. La transparence et la collaboration sont essentielles dans la réussite de n’importe quel projet ou changement.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

JPD Conseil - Créateurs d'excellence ©2014

Menus de configuration dans le panneau d'administration